Intermède à la Tour

Isabelle Toutain - Harpiste

Page en construction

Marthe Omé - Artiste poète

" Je ne dors plus dans mon corps "  lecture au tempo proposée à partir d’une série de textes écrits de septembre 2014 à mars 2015 par Marthe Omé. 
Des faits concrets poétisés/du quotidien 
alambiqué à la sauce sonore/de l’intime qui 
parle à tout un chacun/à la limite entre le
dedans et le dehors/
c’est sorti à force de parler
des phrases à haute voix, ça s’est écrit,
les uns à la suite des autres, 
des mots sur des pages,
du langage à dire.
Ça s’adresse à tout public, ça dure cinquante minutes.
Ça se donne à entendre, ça se dit, ça s’écoute,
ça peut se lire aussi. Partout où ça peut lire, où
ça poétise, où il y a de la parole.

Marthe Omé : Artiste / poète

Depuis 20 ans en Cévennes. Entre ateliers d'écriture, performances, créations de  formes poétiques visant à rassembler l'humain. Vient de publier un recueil chez Gros Textes « Je ne dors plus dans mon corps » , MURS/MURS en cours d'édition chez Encre et Lumière. A la question pourquoi la poésie : pour tenir verticale et garder les yeux ouverts  / pourquoi faire écrire, pour débusquer une langue.

 

TEXTE

il pleut dehors

dedans il pleut pas

dans mon corps

 rien pas de pluie

pas de fuite je suis étanche

dehors oui il tombe des choses

liquides pluie on dit

ça va pas plus loin

ça s'arrête  la frontière

c'est la peau

c 'est elle qui fait abri  

circulation dedans le sang

il circule à tout allure tout le temps

dans tous les organismes vivants 

ça vit tout le temps partout

dans les tempes

 ça tape à coups réguliers

 t'entends

la pluie elle tombe sans arrêt

t'entends

dans les tuyauteries internes

le bouillon rouge partout

t'entends/

le sang de la guerre

ça éclabousse la terre

t’entends/

traces indélébiles débiles

le sang versé

t’entends/

la pluie elle verse

t’entends/

le sang versé une fois/ 

il pleut des cordes deux fois/

l'horizon incendié trois fois /

la vie commence maintenant

je répète la vie commence maintenant

 

 

Texte extrait de  « Je ne dors plus dans mon corps »  2015  Editions Gros Textes