Site de la mairie : www.saintromandecodieres.fr


Saint-Roman-de-Codières

Saint Roman de Codières, ce sont trois vallées est-ouest, à l’extrême sud des Cévennes gardoises, en balcon sur le piémont. 

Trois vallées reliées entre elles par deux cols….l’un avec sa vieille tour féodale, la mairie, l’église…l’autre avec sa pierre plantée millénaire. Trois vallées encaissées avec leurs châtaigneraies, leurs cultures en terrasses, leurs hameaux semés depuis des siècles sur les versants sud, au soleil, là ou la montagne donne de l’eau.

Saint-Roman de Codières, commune cévenole, a eu l’histoire de sa géographie, l’histoire d’un pays de refuge et d’accueil, d’un paysage construit et modelé, génération après génération, par le dur labeur des hommes.

Aujourd’hui, dans un monde qui redécouvre l’importance des espaces naturels, la commune bénéficie d’une nouvelle attractivité liée à ses deux principaux atouts : la très grande qualité de son patrimoine paysagé et bâti et sa position désenclavée, à 60 km de Nîmes et de Montpellier.

L'Eglise

Cette église moyenâgeuse a été détruite 2 fois pendant les guerres de religion. Elle a été rebâtie sur sa base au XVIIIème siècle, et a été restaurée par la paroisse en 1980.

La Bergerie

La Bergerie, à l'entrée du bourg de Saint Roman et datant des années 1870-1880, n'est plus utilisée pour sa destination première depuis les années 50. La bergerie est devenue un bien Public, dans les années 2000, après un combat microhomérique avec les services de l'Etat qui avaient donné leur accord à la réalisation, sur ce lieu, d'une opération privée de spéculation immobilière.

C'est aujourd'hui, après extension et transformation, une salle municipale multifonctionnelle pouvant accueilli environ 80 personnes (spectacles, fêtes....). L'aménagement du site se poursuit avec la construction d'un théâtre de verdure, et bientôt, d'une halle. Tout cela pour faire, à moyen terme, un site d'accueil pour des activités et évènements d'une ampleur supérieure à celle que justifierait la seule modeste taille de la commune.

Le théâtre de verdure

L'association Saint Roman des bois, qui vient d'être créée, s'inscrit dans un vaste projet à très long terme de la municipalité pour sauver, donc préserver le paysage, et valoriser, donc créer des emplois, les quelques 1700 hectares de bois de la commune, condamnés à terme s'ils ne sont pas exploités. L'association a restauré un vieux banc de sciage de grumes, ce qui a permis de réaliser, avec toute une équipe de bénévoles, la scène du théâtre de verdure. Cette scène a été inaugurée lors de la première édition des Romanesques en juin 2016. Aujourd'hui, les gradins sont en cours d'aménagement, de façon à offrir un lieu de représentation exceptionnel.

 


La Tour

Vestige du château qui composait l'essentiel du hameau jusqu'à la Révolution, elle a probablement été bâtie par les Sarrasins. Ces occupants réutilisèrent, lors de leur invasion au VII et VIIIème siècle, les infrastructures abandonnées par les romains. A St Roman, il y a de nombreuses mines, et ici, sur place, du plomb-argentifère exploité en continu. Pour abriter minerais et garnison, ils bâtirent la tour sur le rocher, au milieu du col, avec vue sur la vallée du Vidourle et jusqu'au mont Ventoux, et sur la vallée du Recodier, jusqu'au Larzac.

 

Transformée et réparée au cours des siècles selon l'usage de chaque époque et les moyens des habitants, elle est actuellement ouverte 5 mois par an, à la belle saison, aux passants.