O let me weep

Compagnie les Mains Sales

Samedi 22 août à 15h15 - Amphithéâtre de verdure

Durée : 45 min - Tout public à partir de 5 ans - Gratuit

Mise en scène : Colline Caen, Serge Lazar

Avec : Hannah Al-Kharusy (violoncelle), Colline Caen, Serge Lazar

 

O let me weep raconte ce qui nous rend fragile et fort, raconte les relations, l’effort sauvage, la tension, l’ivresse, la délicatesse. Un cirque intimiste, une histoire d’amour, de confiance, de dépendance.

 

De la nécessité de vivre ensemble, poussé par le drame musical, entre abandon et dépendance, un homme et une femme jouent.... Ils jouent à prendre soin l’un de l’autre, ils jouent à se faire peur, à lâcher prise. Ils se risquent dans des relations de confiance extrême. Ils se jouent l’un de l’autre jusqu’à épuisement. Entrainés par les cordes du violoncelle, ces corps en apesanteur jouent à en mourir.

 

Tenter l’envol plus que le vol.

Défricher à mains nues de nouveaux

chemins physiques, détricoter les

corps, faire crisser les peaux...

Écrire un ballet en suspension pour

deux. Frôler le danger.

Être cernés de très très près par le

public.

La promiscuité entre ce qui se joue

et le spectateur nous entraîne au

coeur de l’acte acrobatique.

Précaution extrême, effort sauvage,

tension, ivresse, délicatesse.

Et puis,

Raconter ce qui nous rends fragiles

et forts. Raconter encore et toujours

les relations, toucher les cordes

sensibles, prendre à témoin.

 

Colline Caen, Serge Lazar

Les Mains Sales

Crée en 2008 pour la réalisation du spectacle «sway» la Cie les mains sales était en sommeil. Elle se réveille dix ans plus tard pour la création d’un nouveau spectacle. Entre temps Colline Caen et Serge Lazar duo au cadre aérien et fondateurs de la compagnie poursuivaient leur recherche personnelle en travaillant avec différentes compagnie : Collectif AOC «un dernier pour la route», Cirque Rasposo «La dévorée», Les hommes penchés Christophe Huysman «777». De l’expérience de «777» est issu le cadre tournant agrès conçu pour la scénographie de «Human» de la cie Les hommes penchés. Agrès sur

lequel Colline et Serge développent depuis plusieurs années leur travail et qui est aujourd’hui le coeur de «O let me weep». Les mains sales reste toujours synonyme d’un esprit créatif, de l’exigence et de l’ambition de raconter les turpitudes qui nous caractérisent.

Hannah Al-Kharusy

Hannah Al-Kharusy est une violoncelliste originaire du Michigan (USA), résidant en France depuis 3 ans. Après un diplôme à la Grand Valley State University en performance musicale, elle s’intéresse à divers univers musicaux, allant du répertoire classique au contemporain, en passant par le baroque et la musique populaire.

Elle découvre en rejoignant l’équipe de O let me weep un grand espace de liberté et de créativité.